ProPR Consulting - Blog
réseaux sociaux décédé

Comment supprimer les réseaux sociaux d’un proche décédé ?

La multiplication et la popularisation des réseaux sociaux est à l’origine de nombreuses nouvelles problématiques de société, parmi lesquels celle de l’enterrement numérique. En effet, au cours des dernières années, un nombre croissant de familles ont exprimé le voeux de faire supprimer les comptes de leurs proches décédés. L’article 85 de la Loi Informatique et Libertés prévoit la possibilité pour chacun de prévoir l’avenir de ses données personnelles en ligne après son décès. En l’absence d’une telle démarche, c’est aux héritiers du défunt qu’il revient d’effectuer les démarches nécessaires à la prise en compte du décès par les réseaux sociaux et notamment de demander la fermeture de ses comptes. De nombreuses plateformes ont d’ores et déjà prévu, à cet effet, des formulaires dédiés. Guide complet des démarches à réaliser pour supprimer les réseaux sociaux d’un proche décédé.

Facebook

Facebook offre deux options suite au décès d’un proche : demander la suppression de son profil, ou transformer son profil en compte de commémoration. Dans le second cas de figure, le profil fait figurer la mention « en mémoire de », et les proches du défunt sont invités à partager leurs souvenirs sur un journal de commémoration. Il sera nécessaire d’indiquer la date du décès, et de fournir un acte de décès ou toute autre preuve officielle.

Twitter

Twitter traite les demandes relatives à la suppression d’une personne décédés via son formulaire confidentialité. Des informations complémentaires seront par la suite demandées par mail, en particulier la carte d’identité du demandeur et un acte de décès.

YouTube (Google)

Google a prévu un formulaire pour l’ensemble des demandes liées au décès d’un utilisateur : suppression du compte, mais aussi récupération des données ou récupération de fonds. Il sera nécessaire de fournir la pièce d’identité du demandeur ainsi que l’acte de décès, accompagnés de leurs traductions anglaises certifiées conformes, délivrées par un traducteur officiel.

Instagram

Comme Facebook, Instagram offre désormais la possibilité de transformer le profil du défunt en compte de commémoration. Il fera alors figurer la mention « en souvenir de ». Il deviendra alors impossible de s’y connecter, et le partage des contenus du compte est restreint. Pour cette démarche, ou pour obtenir la suppression du compte, le réseau social demande un certificat de décès, un certificat de naissance ou tout certificat légal montrant que vous êtes le représentant légitime du défunt.

LinkedIn

LinkedIn offre également le choix entre la suppression complète du profil, ou sa transformation en compte de commémoration. Pour effectuer cette démarche, il sera nécessaire de se munir de l’acte de décès et de lettres de l’administration, lettres testamentaires, lettres de représentation ou de toute décision judiciaire désignant le demandeur comme représentant autorisé de la succession du défunt. En l’absence d’un tel document, LinkedIn invite à signaler le décès d’un membre.

Snapchat

Snapchat a récemment ouvert un formulaire dédié à la suppression des données d’un utilisateur décédé. Sur le formulaire de contact général, il sera nécessaire de signaler un problème de sécurité, d’indiquer que ce problème est relatif à quelqu’un d’autre et enfin de répondre que vous avez toujours besoin d’aide. Snapchat demande alors de fournir l’acte de décès.

Nicolas Baudoin

Nicolas Baudoin

Juriste de formation, je souhaite offrir à chacun les clés pour reprendre le contrôle de son identité numérique