ProPR Consulting - Blog
Les salariés de la BBC ne devront plus exprimer d'opinions sur les réseaux

Les salariés de la BBC ne devront plus exprimer d’opinions sur les réseaux

Sur les réseaux sociaux, les salariés sont les premiers ambassadeurs de leurs entreprises, et ce d’autant plus dans des secteurs comme celui de l’information, dans lesquels la confiance accordée à la marque est une composante indispensable à la croissance. C’est le cas de la BBC, géant de la radio-télévision britannique désireux de préserver sa réputation de sérieux et d’impartialité. Au cours des dernières années, certains de ses présentateurs les plus en vue n’ont pas hésité à exprimer publiquement leurs opinions personnelles sur les réseaux sociaux ; c’est notamment le cas de Gary Lineker, figure emblématique de l’émission Match of the Day depuis deux décennies. Accusée à plusieurs reprises de manquer d’objectivité dans son traitement de l’actualité politique, la BBC a introduit une série de nouvelles règles destinées à réguler l’activité de ses salariés sur les réseaux sociaux… Une initiative qui pourrait devenir la norme dans les années à venir ?

La BBC régule l’activité de ses salariés sur les réseaux sociaux

Les salariés d’un média aussi puissant que la BBC sont, en partie, ceux qui font l’information. Pour de nombreux observateurs, il est donc problématique que ces derniers expriment publiquement des opinions politiques personnelles, révélatrices de biais dans le traitement de l’actualité. Pour remédier au déficit d’image provoqué par ces pratiques, la BBC a annoncé une série de nouvelles règles destinées à encadrer l’utilisation des réseaux sociaux, professionnels comme personnels, par son effectif. Les salariés sont notamment invités à ne pas exprimer publiquement leurs opinions sur des questions politiques ou des sujets controversés, mais aussi à ne pas montrer de biais au travers de leurs abonnements, likes et retweets. De plus, les salariés affectés au traitement de l’actualité, à un travail de journalisme et certains présentateurs se verront appliquer des règles plus strictes. Les violations graves de ces recommandations pourraient donner lieu à des licenciements… La BBC est l’une des premières entreprises à fixer une liste de règles pour encadrer l’usage personnel des réseaux sociaux par ses salariés, mais ce positionnement pourrait devenir la norme dans certains secteurs d’activités.

Et si vos réseaux sociaux mettaient votre emploi en danger ?

S’ils constituent de formidables outils de partage, et, parfois, de réseautage, les réseaux sociaux apportent leur lot de dangers. En 2018, le cabinet YouGov constate ainsi au terme d’une étude qu’après avoir reçu un CV, 85% des employeurs ont le réflexe de chercher des informations complémentaires sur Internet et en particulier sur les réseaux sociaux. Au total, 1 employeur sur 5 a déjà refusé d’engager un candidat à cause de son activité en ligne. Chez ProPR Consulting, nous sommes convaincus du droit de chacun à la vie privée, et que les contenus publiés sur les réseaux sociaux par un particulier ne devraient pas impacter sa vie professionnelle. Afin d’accompagner nos clients sur l’ensemble de leurs besoins, nous avons développé une série de solutions logicielles de nettoyage de réseaux destinées à ne conserver que le contenu worksafe. Nous réalisons également pour leur compte des démarches droit à l’oubli auprès des plateformes numériques et des hébergeurs, afin de les aider à reprendre le contrôle sur leur identité en ligne…

Alors, convaincu ? N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements ou pour faire le ménage dans vos anciens tweets !

Nicolas Baudoin

Nicolas Baudoin

Juriste de formation, je souhaite offrir à chacun les clés pour reprendre le contrôle de son identité numérique

Commenter